Pub_Onera
Retour l'accueil

Les neutrinos vont-ils plus vite que la lumire ?

Univers, mis jour le 24/10/2011

Les chercheurs de lexprience internationale Opera, qui tudient les faisceaux de neutrinos produits au Cern, Genve, depuis leur laboratoire souterrain du Gran Sasso, en Italie, ont mesur quau bout de 730 km parcourus sous terre, ces particules franchissent la ligne darrive avec 20 m davance. Quelles filent plus vite que la lumire ! Faut-il vraiment y croire ? La mesure serait-elle fausse ? Selon Einstein, il est impossible de dpasser la vitesse de la lumire. Si cette mesure se confirme, que signifie-t-elle pour la physique et la cosmologie ?

avec Michel Spiro Directeur de lInstitut national de Physique Nuclaire et de Physique des Particules du CNRS

    Partager :

Premires Observation de Neutrinos

© DR

  • Les neutrinos vont-ils plus vite que la lumire ? (1/2)

    22'33            
  • Les neutrinos vont-ils plus vite que la lumire ? (2/2)

    22'08            


Pour aller plus loin…

Discussions…

  • Par Boorriquet, le samedi 21 janvier 2012  18:08 :
    Selon ce que je comprends, seules les particules ou objets ayant une masse nulle peuvent voyager la vitesse maximale (c, celeritas dans le vide absolu) sinon il leur faut une nergie infinie pour atteindre cette limite ou bien le temps s'arrte pour eux. Si la masse du photon n'est pas compltement nulle, il n'est pas impossible que sa vitesse soit trs lgrement infrieure celle de c, ou alors, cette constante est trs lgrement suprieure la valeur en vigueur dont l'exactitude dpend des meilleurs instruments. Idem pour le neutrino qui ne semble pas avoir de masse mesurable encore de nos jours. Cependant, si celui-ci est plus lger que le photon (en imaginant qu'ils aient une masse propre), en toute logique il est susceptible d'aller plus vite que le photon. L'cart ventuel doit srement tre trs, trs faible. Si c est fiable, les neutrinos peuvent-ils se dplacer cette vitesse maximale avec un coulement du temps diffrent du ntre ?


  • Par Dominique-S, le dimanche 20 novembre 2011  19:24 :
    *** Les observations et thories qui ont fleuri ces 20 dernires annes sur la matire noire et autres nergies sombres dpendent bien sur de notre comprhension des caractristiques du voyage des photons, ces grands messagers de l'information astronomique (et de trs grandes distances). Des hypothses physiques "concurrentes" ont aussi t mises, pour essayer de trouver des modlisations des phnomnes observs plus "conomes". La mise en quation de l'nergie et matire noires semble en effet devoir gnrer de nombreuses "hypothses" priori (j'ai oubli le mot franais ad-hoc) au fur et mesure que les thories avancent. (En language commun, certains scientifiques se demandent si l'on ne serait pas en train de gnrer des "usines gaz" de thories pour faire coller les quations avec les observations, comme les anciens multipliant les picycles des plantes et du soleil tournant autour de la terre, sans jamais arriver la prcision des observations.) . *** Serait-il possible que l' "anomalie de vitesse" du neutrino nous oblige dpasser une limite de nos thories actuelles de l'espace et du temps, avec la clef une possible simplification drastique des thories de la matire noire et de l'nergie sombre, simplification qui serait un des premiers "tests" de la pertinence de la nouvelle thorie ? . *** Vivement demain pour y voir plus clair ! :o))


  • Par Dominique-S, le samedi 26 novembre 2011  17:20 :
    Je voulais dire: << La mise en quation de l'nergie et matire noires semble en effet ncessiter de devoir nnoncer de plus en plus nombreux postulats au fur et mesure que les thories progressent. >>


  • Par David Space, le vendredi 04 novembre 2011  17:34 :
    Si on dit que la vitesse de la lumire voyage environ 300 000 km/s par rapport au rfrenciel qui la mesure, est -il possible que quelque soit la vitesse mesure en thorie d'un neutrino la lumire voyagera, dans l'absolu, toujours 300 000 km/s plus vite que lui...?????


  • Par Marion, le dimanche 30 octobre 2011  16:22 :
    Bonjour, Dans l'interview audio ci-dessous, on entend que "2 pour 100 000" = "0,02 pour 100" Or, "2 pour 100 000" = "0,002 pour 100". Etes-vous d'accord avec moi ? Bien vous.


  • Par Dominique-S, le lundi 21 novembre 2011  17:20 :
    @ Marion: Tout fait d'accord = 2 millimes de % ! _ ;o)


  • Par grabou, le jeudi 27 octobre 2011  07:55 :
    La vitesse de la lumire dans le "vide" est connue avec grande prcision, mais sommes nous certains que nos mesures sont faites dans le vide absolu? Sinon la vitesse mesure est infrieure la vitesse thorique, et rien n'empcherait les neutrinos d'aller plus vite que la lumire dans un vide imparfait. C'est d'ailleurs ce qui se passe dans l'eau. Or on sait que notre "vide" contient notamment de la matire noire...


  • Par Seb, le samedi 19 novembre 2011  15:21 :
    Je rejoins votre propos. Selon l'hypothse que le temps est li la masse et que les neutrinos ne sont pas ou trs peu interactifs avec la matire (masse), une question qui me viendrait l'esprit est: Est-ce-que le 'chronomtre' utilis sur Terre utilis pour compter le dplacement des neutrinos gnrs par l'homme travers la Terre (une masse) ne retardait-il pas ? Une hypothse serait que par cette exprience, ces scientifiques auraient dcouvert un rfrentiel de temps, une sorte d'horloge, finalement plus prcise que l'horloge atomique.


  • Par grabou, le mercredi 30 novembre 2011  10:15 :
    Il y aurait un moyen de tester l'hypothse selon laquelle la lumire serait freine par la matire noire. La supernova qui nous a fait dtecter des neutrinos a permis de borner le dcalage d'arrive des photons et des neutrinos quelques dizaines d'heures. Est-ce qu'un astrophysicien serait tent de faire le calcul suivant: estimer la quantit de matire noire entre la supernova et nous,et la mettre en rapport avec une estimation de la matire noire traverse par les neutrinos de l'exprience du Gran Sasso. Ce rapport serait-il compatible avec le rapport des dcalages d'arrives des neutrinos dans les deux cas ?


  • Par jmad, le mardi 25 octobre 2011  14:11 :
    Une toute petite question: Comment faire la diffrence entre les neutrinos lis cette exprience, et l'ocan de neutrinos dans lequel nous baignons. J'avais aussi cru comprendre dans un ancien podcast, que les neutrinos n'intragissais que trs peu avec la matire ordinaire et qu'ils taient donc quasi indtectable. Donc, comment sait t'on qu'il s'agit des bons neutrinos et comment les dtectent t'on coup sur?


  • Par ptithom, le samedi 05 novembre 2011  12:13 :
    "Comment faire la diffrence entre les neutrinos lis cette exprience, et l'ocan de neutrinos dans lequel nous baignons." (Si j'ai bien tout compris) Comme souvent en physique, c'est une question d'nergie. Les neutrinos crs par l'homme dans les acclrateurs de particules sont beaucoup plus nergtiques que ceux qu'on trouve dans la nature. Source : http://lappweb.in2p3.fr/neutrinos/nsources.html


changez vos ides…

Participez cette discussion et contribuez par vos questions et vos commentaires un change d'informations. Partagez aussi votre savoir, nous restons l'coute ! Afin de garantir la lisibilit de vos discussions les commentaires sont limits 2000 caractres et l'abus de posts conscutifs et proscrire. Cet espace est rserv une discussion en rapport avec le contenu de cette page, pour toute autre question (technique ou autre), contactez-nous.

Il vous reste 2000 caractres pour votre commentaire.